L'historique

L'historique

Le concours « Aux cœurs de mots » est un concours d’écriture numérique francophone auquel des écoles du monde entier participent.Il est organisé par l’association « Aux cœurs des mots » qui est née du souhait de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II qui en est le Président d’honneur.

Des classes composées de filles et de garçons, guidées par leur professeur de français,s’expriment sur des thématiques relatives aux trois objectifs de développement durable définis par l’ONU : l’éducation de qualité (ODD4), l’égalité entre les sexes (ODD5) et le travail décent et croissance économique (ODD8).

Ils décrivent avec leurs mots leur rêve pour un monde meilleur et juste. Le concours donne la parole à ceux qui sont les décideurs de demain et qui prennent ainsi conscience qu’ils sont acteurs de leur vie.  
Vous voulez connaître toute l’histoire ?

En 2010 Hilde Haneuse Heye, femme d’affaires belge fonde avec une dizaine d’amis l’association des Femmes Leaders de Monaco (FLMM), à la demande de la présidente fondatrice mondiale, Nicole Barbin. Convaincue qu’on peut faire évoluer les mentalités si on commence dès le plus jeune âge, Hilde conçoit à Monaco un concours international d’écriture numérique francophone dans le but d’intégrer la jeunesse dans le débat sur l’égalité des droits entre les filles et les garçons.
Cette idée avait germé dans son esprit après avoir vu une émission sur le pianiste Daniel Barenboïm, qui avait créé l’orchestre symphonique West-Eastern Divan Orchestre, réunissant chaque été par la musique environ 80 musiciens d’Israël, de Palestine, de Syrie, Liban, Egypte et Jordanie et après avoir écouté puis lu différents discours de Jacques Chirac qui dans son livre « Mon combat pour la paix »affirme que la connaissance de la langue française est un instrument irremplaçable d’ouverture sur le monde et d’enrichissement mutuel.La langue, comme la musique permet donc d’effacer les frontières et possède cette capacité formidable d’unir les gens.

Le projet, mis en œuvre avec une dizaine d’amis connait dès le début un impact remarquable et les deux éditions de 2012 et de 2016 réunissaient plus d’un millier d’enfants. C’est le Secrétaire général de l’OIF, Son Excellence Monsieur Abdou Diouf lui-même qui avait conseillé Hilde de s’adresser à tous les pays où on enseignait le français et il a accordé immédiatement le Haut Patronage. Par la suite S.E. Mme Michaëlle Jean et S.E. Mme Louise Mushikiwabo ont accepté de maintenir cet honneur. 

S.A.S. le Prince Albert II et le Gouvernement Princier ont également soutenu le projet dès le début et des membres de jury internationaux connus et reconnus dans leurs domaines ont joint l’initiative. 

A l’issue de son mandat de présidente FLMM et pour répondre à la volonté de S.A.S. le Prince Albert II, Hilde crée une structure dédiée au Concours avec 17 amies, des femmes de nationalités différentes, actives et profondément engagées pour cette cause.

En effet le Souverain monégasque avait déclaré lors de la deuxième remise de prix : 

« Je souhaite vivement que cette initiative « aux cœurs des mots » ait vocation à s’épanouir de façon autonome à l’avenir pour continuer à faire rayonner la langue française, les valeurs d’égalité entre hommes et femmes, le rapprochement de peuples et ce, dans un esprit commun de considération. Je veux croire Madame la Présidente que vous mettrez tout en œuvre pour que la prochaine édition de ce concours indépendamment de l’Association des Femmes Leaders de Monaco poursuive son œuvre utile.Que la dynamique ainsi lancée prenne son propre envol grâce aux forces vives qui se sont rassemblées autour de ce projet. »

C’est ainsi que l’association Aux cœurs des mots est née, avec le soutien des Femmes Leaders ainsi que celui de tous les partenaires historiques. 

Une aventure humaine qui aujourd’hui ne cesse que de grandir et d’enthousiasmer sur les 5 continents.